Ensemble pour la paix et la réconciliation à Fichermont

Ce samedi 13 juin 2015, à l’occasion de la commémoration de la bataille de Waterloo, la Communauté du Verbe de Vie a organisé une journée de réflexion et de prière sur le thème de la paix et la réconciliation en Europe.

Les interventions de Mgr Hudsyn, Mgr Delville, Baron Snoy, Mgr Peter Hocken, Mr Herman Van Rompuy, Mr Olivier Belleil se sont fait entendre dans la grande église du Monastère de Fichermont.
Voici le texte de l’intervention de Mgr Hudsyn qui a ouvert cette journée internationale.

Excellence, chers amis, soeurs et frères,
Il y a un an, un groupe s’était réuni en s’interrogeant sur la manière dont, en tant qu’Eglise, nous pourrions vivre quelque peu « autrement » ce bicentenaire de la bataille « dite » de Waterloo qui allait faire médiatiquement parler de lui et à grande échelle.
Toute de suite, la communauté du Verbe de Vie résidant dans ce monastère de Fichermont a proposé de mettre en œuvre une journée qui à cette commémoration donnerait une tonalité spirituelle et œcuménique. Elle voulait s’inscrire ainsi dans une des missions originelles qui ont vu se créer ici un Monastère au début du siècle passé : prier pour toutes les victimes de cette bataille et prier pour la paix. « D’un lieu de mort, faire naître la vie ». Le 18 de chaque mois une messe continue d’être d’ailleurs célébrée à cette intention.
Je remercie d’entrée de jeu les membres de cette communauté qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour organiser cette rencontre et qui ont fédéré autour de ce projet les amis d’Ensemble pour l’Europe. C’est bien significatif de ce que veut être cette journée.
Les puissances européennes étaient ici il y a deux siècles pour ce qu’elles savaient faire le mieux : s’affronter par la guerre aux prix de victimes sans nombre. Deux siècles plus tard, après 70 années de paix, nous voici pour réfléchir sur la contribution et la mission de l’Europe par rapport à ce bien si précieux qu’est la paix et la réconciliation.
Cette journée ne sera pas consacrée uniquement à la réflexion, elle aura aussi une dimension priante. Il y a deux cents ans s’étaient aussi des chrétiens de différentes confessions qui s’affrontaient. Aujourd’hui c’est ensemble que nous allons prier. C’est d’autant plus précieux que durant toutes les commémoraisons de cette bataille qui ont déjà eu lieu, jamais une célébration religieuse et a fortiori œcuménique n’a eu lieu et celle qui se tiendra le 18 juin à 16h30 en l’église S. Joseph à Waterloo sera le beau couronnement de ce que nous pourrons célébrer ensemble en fin de journée.
Notre temps est à nouveau particulièrement confronté à la guerre, à la violence, aux affrontements en partie culturels et religieux, avec son cortège de souffrances, de destructions, de douleur.
La semaine passée à Sarajevo, le pape rappelait que travailler à la paix est l’affaire de tous. Que cela se fait aussi avec ces vertus humbles que sont la patience, l’expérience, la ténacité. Que cela se joue aussi dans les actions quotidiennes, par des attitudes et des gestes de service, de fraternité, de dialogue, de réconciliation et de justice. Qu’il y a même - disait-il - quelque chose d’artisanal dans l’engagement pour la paix.
La recherche de la paix se joue effectivement sur les grandes scènes politiques, diplomatiques et médiatiques - et il faut soutenir ceux qui s’y engagent avec conviction. Mais la paix se sème aussi dans des ateliers plus modestes, plus cachés mais essentiels, dans les coulisses. En empruntant cette route qui mène à Fichermont, en passant à l’arrière de ces gradins immenses, on a bien conscience que par rapport aux spectacles qui vont tenir le devant de la scène, Fichermont est comme relégué dans les coulisses. C’est peut-être symbolique : c’est dans ces coulisses que nous croyons que peuvent se jouer de grandes choses, que c’est là que l’Esprit travaille : dans cet atelier de paix que sera cette journée.
Prions : Seigneur Dieu, que ton Esprit de sainteté , de vie et d’unité anime les cœurs de tous les hommes, et tout particulièrement les cœurs de ceux et celles qui sont ici présents pour cette journée de réflexion et de prière sur la paix et la réconciliation en Europe. Nous te prions aussi pour que l’Europe contribue du meilleur d’elle-même à cette paix et à cette réconciliation que tu désires pour tous.
Dans ton Royaume parfait nulle épée n’est tirée si ce n’est l’épée de justice, nulle force ne s’exerce si ce n’est la force de l’amour : envoie ton Esprit avec puissance afin que nous nous rangions résolument derrière la bannière du Prince de la paix, comme les enfants d’un même Père ; avec dans le cœur une passion toujours plus grande pour la réconciliation, la justice et la paix. Au Père au Fils et au Saint-Esprit la puissance et la gloire, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Photo © MCBF

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273