Echos de la veillée œcuménique de prière à la cathédrale de Bruxelles

Le jeudi 22 janvier 2015, une assemblée nombreuse a bravé le froid pour participer à l’annuelle veillée œcuménique organisée et proposée par le Comité Interecclésial de Bruxelles, dans le cadre de la Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens.

Pour cette célébration présidée par Mgr André-Joseph Léonard, plusieurs patriarches et autorités des Eglises de la ville se sont rassemblés autour du signe de l’eau : la procession d’entrée a ainsi vu chaque représentant verser son ’eau vive’ dans une vasque commune, signe évident de la participation de chaque membre à l’ensemble du corps-Eglise. Vers cette vasque centrale menaient également des pas de toutes couleurs et dimensions : tous, nous avons été invités à nous rendre au puits de la Samaritaine, au puits de Jacob, à cette source unique de Vie que représente le Christ, socle de l’unique foi de nos différentes traditions.

Orthodoxes, catholiques, chrétiens apostoliques arméniens, anglicans et épisopaliens, protestants et évangéliques, membres de l’Armée du salut et de bien d’autres Eglises encore ont célébré ensemble l’unité par-delà la diversité. A l’image de la diversité des habits liturgiques, différentes cultures ont également été célébrées pour leurs richesses : le père Zadik Avedikian, recteur de l’Eglise apostolique arménienne, a ainsi béni l’eau selon le rite de son Eglise, tandis que tout au long de la soirée, des chants de toutes langues ont été entonnés en d’un même c(h)oeur.
Après que l’Evangile de Jean 4,1-42 ait été proclamé, le pasteur Steven Fuite, président du Conseil synodal de l’EPUB, nous a partagé sa prédication. Dans son exhortation remarquée, celui-ci a invité tous les chrétiens au véritable dialogue, les yeux dans les yeux. Un dialogue plus profond qu’un simple échange fraternel, qui puisse reconnaître que l’autre au aussi quelque chose à nous offrir : Nous devons donc nous tourner vers eux et leur demander : « Toi, toi qui est si différent de moi, toi d’une autre Église, ou toi, qui est d’une toute autre tradition religieuse, toi … donne-moi à boire ! » pour découvrir au gré des rencontres que nous avons nous aussi autant à donner et à symboliser. Ainsi, durant la conversation magistrale près du puits de Jacob, ils vont au-delà de leurs propres perspectifs. La Samaritaine accentue les différences : « Nous adorons Dieu sur cette montagne, vous dites que l’endroit où il faut adorer Dieu est à Jérusalem. Qu’en est-il ? Qui a raison ? Qui sert le mieux Dieu, quelle est la véritable religion ? » Jésus répond : « Femme, crois-moi, le moment viendra où vous n’adorerez le Père ni sur cette montagne, ni à Jérusalem. »

A l’issue de la célébration, l’assemblée a été invitée à se mettre pratiquement en chemin, et à suivre les pas des Eglises vers la source : chaque chrétien a ainsi reçu un peu de cette eau cristalline. Comme l’a souligné l’abbé Michel Rongvaux, du pain avait été offert l’année dernière ; cette année, nous voici tous boire à la même coupe… Pour clôturer la veillée, un drink convivial a permis d’offrir une suite logique aux propos du jour : autour d’un verre, l’espace d’un instant, questions et interpellations ont fusé, jeunes et moins jeunes ont fait le pari d’une rencontre, sourires et souhaits ont ouvert une année d’ores et déjà prometteuse.

PEB/www.catho-bruxelles.be


Textes de la prédication sur www.c-i-b.be

Voir les photos sur le site de l’Eglise catholique à Bruxelles (Charles De Clercq)

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273