Echos du colloque sur l’évangélisation à Beauraing

Echo, par l'abbé Christophe Rouard, vice-recteur des Sanctuaires de Beauraing, du colloque tenu du 19 au 21 octobre, et suivi par plusieurs dizaines de participants venant de toute la Wallonie, de Flandre et du nord de la France !

Tous étaient heureux à l’issue du colloque international sur l’évangélisation qui s’est tenu aux Sanctuaires de Beauraing du 19 au 21 octobre. Vraiment, l’espérance a été rendue à nombre de participants : c’est ce dont beaucoup ont témoigné. Rendre l’espérance est primordial aujourd’hui et les exposés, les ateliers et les temps de prière proposés lors du colloque y ont contribué. L’Esprit de Dieu a été présent et a donné aux participants au colloque de pouvoir découvrir une espérance nouvelle.

La journée du jeudi a rassemblé une cinquantaine de prêtres des 4 diocèses francophones de Belgique, du Nord de la France et même de Flandre. Elle a été animée par Talenthéo, association de coachs chrétiens qui mettent leurs compétences au service de l’Église afin d’aider les prêtres et évêques à remplir leur mission de gouvernement, leur munus regendi.

Les coachs de Talenthéo ont introduit les participants à de nouvelles perspectives pastorales et missionnaires qui redonnent du souffle à une époque où d’aucuns cherchent comment aller de l’avant dans l’Église. Ils ont insisté sur l’importance des processus, qui sont plus importants que le quadrillage du territoire : le temps est supérieur à l’espace, enseigne le pape François.

Pour construire une Église qui grandit de nouveau, il est essentiel de mettre en place des processus de croissance dans les communautés, d’y consacrer du temps, comme Jésus qui a consacré beaucoup de temps à former les apôtres. Il est essentiel de former des leaders qui à leur tour formeront d’autres disciples… et les disciples se démultiplieront. La messe de 17h30 a été présidée par Mgr Delville, évêque de Liège, qui était très heureux de l’initiative du colloque.

La veillée de prière du jeudi soir a été animée par la communauté des Béatitudes, aidée par la communauté Madonna House. Mgr Vancottem, évêque de Namur, a prononcé quelques mots à la fin de la veillée et a béni les participants.

L’adoration du Saint-Sacrement s’est poursuivie toute la nuit, jusqu’au vendredi matin.

Le vendredi, l’abbé André Sarota a exposé ce qu’est une vision pastorale. Les quelque 80 participants sont ensuite allés dans 6 lieux des Sanctuaires où leur étaient proposés 6 ateliers : des agents pastoraux présentaient comment ils œuvrent à l’évangélisation et quelles sont les méthodes qui fonctionnent chez eux.

Tout au long de la journée, 18 ateliers ont été proposés. C’est dire la richesse des expériences d’évangélisation vécues dans nos régions. Chaque participant a donc pu suivre 3 ateliers. Et en fin de journée, tous se sont réunis par groupes de 10 environ pour échanger sur ce qu’ils ont retenu des ateliers qu’ils ont choisis. Ce large échange d’expériences avait pour but de donner des idées aux participants mais aussi de susciter chez eux une nouvelle espérance en leur permettant de voir que certaines choses fonctionnent effectivement et sont accessibles. Il avait également pour but de mesurer ce qui, aujourd’hui, est effectivement possible afin que chacun puisse relire sa propre expériences avec de bons instruments de mesure.

La veillée du vendredi soir a été animée par la communauté du Verbe de Vie, aidée par la famille Myriam. Cette dernière a proposé une lecture gestuée du récit de la Pentecôte qui a beaucoup plu. La prière était profonde et joyeuse. De nouveau, une belle espérance réchauffait les cœurs.

Le samedi matin, le Père Mario Saint-Pierre a proposé à la soixantaine de personnes présentes des exercices de lecture biblique aidant à repérer quels sont les principes de l’action évangélisatrice de l’Église : l’exemplarité, la redevabilité, l’importance de la relation, la démultiplication…

Tous ces principes, chaque chrétien est appelé à s’en inspirer dans sa propre pratique évangélisatrice. Ils sont simples, accessibles à tous et peuvent permettre d’avoir une évangélisation exponentielle, ce qui peut redonner beaucoup d’espérance. En début d’après-midi, l’abbé Christophe Rouard a montré à quel point il y a bien des façons d’évangéliser, très concrètement : en paroisse, dans la catéchèse, en famille, dans les lieux de piété populaire, par la liturgie, l’art, la diaconie… Dans chaque secteur de la vie de l’Église, une contribution à l’évangélisation est possible. Chacun est appelé à y prendre part.

Le P. Tommy Scholtes a présidé la messe finale à 15h30. Il a parlé d’une expérience qu’il a vécue le matin même à l’hôpital, où il a donné le sacrement des malades à une petite fille mourante, et nous a exhortés à aimer Dieu et son prochain, ce qui demeure le cœur de toute évangélisation.

Le but du colloque a été atteint : redonner de l’espérance aux agents pastoraux à une époque où il n’est pas toujours facile d’en avoir. Des perspectives nouvelles, réalistes et pleines d’espérance ont été données. Des idées ont été échangées, des instruments de mesure offerts et une belle vie d’Église a permis aux cœurs de se réchauffer.

Merci Seigneur !

Abbé Christophe Rouard
0477 31 28 15
www.sanctuairesdebeauraing.be


Vous trouverez ici le texte de la conférence de l’Abbé André Sarota.

Lire un autre écho de cet événement

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273