Décès de l’Abbé André De Staercke

Le mardi 1er décembre 2015 est décédé à l’âge de 85 ans à Bruxelles l’abbé André De Staercke. Né à Schaerbeek le 16 novembre 1930, il a été ordonné prêtre le 19 décembre 1954.

Après cinq ans comme prêtre-étudiant à la Katholieke Universiteit Leuven, André De Staercke devint à la fois assistant à l’université et curé de Incourt, Sainte-Gertrude, Glimes. Il fut nommé curé, en 1962, à Tubize, Christ Ressuscité, La Bruyère, et puis, de 1965 à 1976, à Tubize, Sainte-Gertrude. En même temps il fut doyen du doyenné de Tubize (à partir de 1964), doyen de zone de la zone Ouest, Brabant wallon (à partir de 1970) et adjoint du vicaire général au vicariat du Brabant wallon (à partir de 1973). De 1976 au 1987, De Staercke fut le président du Séminaire diocésain et en outre, à partir de 1982, responsable de la formation continue des prêtres. En 1988 il devint curé à Ottignies-Louvain-la-Neuve, Saint-Rémy et doyen du doyenné d’Ottignies-Louvain-la-Neuve. En 1993, il fut nommé membre de l’équipe sacerdotale à Bruxelles, Saints-Michel et Gudule, Notre-Dame du Finistère et Saint-Nicolas. De 2008 à 2013 il fut coresponsable pour la pastorale francophone à l’unité pastorale Saints-Michel et Gudule.

André De Staercke fut avant tout un pasteur, et pendant ses années comme Président du Séminaire diocésain, il eut à cœur de faire se rencontrer ce souci du service pastoral avec les qualités et les aspirations des candidats au ministère de prêtre. Il faut noter qu’il accepta cette responsabilité de Président du Séminaire à une époque de bouillonnements et de mutations dans l’Église de Bruxelles, un défi qu’il releva avec réalisme et respect des sensibilités diverses. Sa droiture et son ouverture à l’autre ont frappé tous ceux et celles qui ont travaillé avec lui.

De ses années à l’Est du Brabant Wallon (Piétrain), à l’Ouest (Tubize), ou au Centre (Ottignies), il gardait des relations durables d’amitié, et des "leçons" pastorales qu’il aimait transmettre, non sans humour dans ses récits. Il gardait une vive mémoire de ce qu’il avait vécu au contact du monde populaire.

André De Staercke appartenait à la génération "passionnée" par le Concile Vatican II. Il a aimé lire les biographies, journaux et chroniques des grands acteurs du Concile, et il est resté constamment intéressé par l’analyse des évolutions ecclésiales, chez nous et ailleurs. En ce sens, il n’oubliait non plus pas sa formation en sciences politiques à Louvain !

Il était un "grand marcheur devant l’Éternel" … Il a arpenté plus d’un désert en Afrique du Nord, au cours de nombreux voyages et randonnées pédestres, dont il revenait chaque fois plus fasciné. Le point culminant, ce fut bien sûr son année sabbatique, passée dans le Sud du Maroc, à l’ombre d’une communauté de religieuses vivant au milieu de populations musulmanes très pauvres.

L’écoute : c’est un mot-clé de son sens pastoral. De nombreux couples et équipes de foyers peuvent en témoigner. Tout comme les gens de passage à la "Porte ouverte" ou dans les églises du Centre de Bruxelles, où André avait souhaité exercer son ministère après sa retraite. Il en gardait cet éveil aux questions de la vie "de tous les jours", sans lequel la pastorale s’étiole.

Quand sa santé a commencé à lui donner des signes d’inquiétude, André a trouvé sa volonté, qu’il avait forte, mise à l’épreuve. Alors que la maladie progressait rapidement, il a pu trouver la paix dans son combat.

La célébration de ses funérailles aura lieu à la cathédrale des Saints-Michel et Gudule le jeudi 10 décembre à 11 heures, le corps absent comme il a fait don de son corps à la Faculté de Médecine de l’UCL.

Qu’il repose dans la paix du Seigneur. Merci de le porter dans votre prière.

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273