Décembre 2011 : un témoignage à Ransbeck

Nous sommes tous ou nous avons tous été, un jour ou l’autre, Visiteur de Malades, ou accompagnateur de malades, dans nos familles, pour nos enfants, petits enfants, notre conjoint et nos parents.

Mais en tant que chrétien ou simplement humain nous pouvons nous ouvrir au-delà de nos proches, dans les homes, auprès de nos voisins, le champ est large.

Avant la mort de mon mari il y a plus de 20 ans, j’ai reçu la visite d’une Sœur hospitalière de Ransbeck, qui m’a invitée à devenir Visiteuse de Malades, mon mari étant très malade, je n’ai pas pu répondre à sa demande.
La baronne de Guérick m’a aussi demandé de l’accompagner au home.
Avec la chorale de Chapelle nous allions chanter dans les homes de Lasne pour les fêtes de Noël.
Ce furent mes premiers appels et contacts avec les homes.
Après la mort de mon mari je suis entrée dans une équipe de Visiteurs de Malades à Lasne.

À la demande de l’abbé Jean Luc Hudsyn, j’ai suivi une formation au Vicariat de Wavre.

Être Visiteur c’est être envoyé par l’Eglise, il est écrit dans la Bible « j’étais seul, malade, prisonnier et tu m’as visité ».

Maintenant à Lasne, il y a deux équipes, une à Couture qui visite la Résidence du Grand Chemin et l’autre de Lasne, qui visite la Résidence Lasnoise.
Nous nous réunissons plus ou moins tous les deux mois, pour méditer l’Evangile du dimanche précédent, pour réfléchir sur un thème proposé par nos Evêques et pour partager nos joies et nos difficultés dans nos rencontres avec les malades.

Nous portons la communion chaque dimanche, à tour de rôle, le chapelet est prié chaque lundi et la messe est célébrée un jeudi sur deux.

Il y a 10 ans environ, la messe du jeudi était célébrée pour un pensionnaire décédé quelques jours plus tôt, son fils était présent, mais voilà que le prêtre n’est pas venu ! Ca peut arriver, mais c’est très rare quand même. Suite à la proposition du fils le chapelet est récité et depuis lors chaque lundi à 14h15, nous récitons le chapelet. Un moment de grâce !
Nous encourageons les pensionnaires à tour de rôle à dire les « je vous salue Marie » Il y en a qui dorment, d’autres qui sont comme absents, mais quand vient leur tour, un Ave sort de leur bouche et de leur cœur et Marie est priée à leurs intentions. C’est une heure de prières et de fraternité profonde d’enfants de Dieu et de Marie.

Nous avons une grande chance nous sommes très bien acceptés par le personnel et la direction de la Résidence.
En plus du réfectoire pour le Chapelet, ils nous aménagent le salon pour nos eucharisties.

Une fois par an nous organisons avec la directrice et le personnel la fête des familles. Cette fête nous donne l’occasion de rencontrer les enfants et petits enfants de nos amis pensionnaires.

À la Noël aussi nous avons une eucharistie festive, pour les pensionnaires mais aussi pour le personnel et la directrice, cette année nous avons la joie d’avoir notre Evêque Monseigneur Jean-Luc Hudsyn, nos prêtres et la chorale de Chapelle.

Il y a quelques années l’assistante sociale du home a mis sur pied, pour nous les Visiteurs, une formation permanente avec une psychologue qui nous propose de réfléchir sur des sujets divers par exemple « savoir dire non sans se culpabiliser », « savoir écouter et savoir s’écouter »

En effet écouter la personne que nous visitons c’est tout un programme.

Le Vicariat nous propose aussi des formations, sur l’Ecoute, sur les Sacrements, la maladie d’Alzheimer etc.

Lors d’une formation sur le Sacrement des Malades j’ai été frappée d’entendre le témoignage d’un prêtre qui avait été hospitalisé, il expliquait que la visite qu’il avait préférée était celle de son frère qui venait chaque semaine…il restait près de lui dans le silence, ça le réconfortait, il se sentait aimé et respecté.

Le silence, l’écoute deux qualités que tous les Visiteurs essayent d’améliorer, pour moi il y a une autre importante aussi, c’est la fidélité…La fidélité dans nos visites nous permet de mieux connaître nos amis malades, de lier des liens d’amitié plus vrais, c’est très important.

Sur les 90 pensionnaires de la Résidence je n’ai pas le même lien avec tous, j’en connais beaucoup, mais quelques uns me sont plus proches.
Quand je rentre dans la chambre, je suis tout de suite accueillie par leur sourire ou parfois par leur souffrance, je les approche, les embrasse. Une dame préfère me dit-elle une bonne poignée de main, j’essaie de respecter leur choix.

Je vais toujours chercher un gros bisou chez appelons-le Luc, un jeune trisomique qui le donne si bien, je lui dis chaque fois « tes bisous sont les meilleurs ». Il sent qu’il est quelqu’un pour moi et moi je sens qu’il me reconnait.

Quand à la fin de ma visite la personne me dit merci, à mon tour je dis merci au Seigneur de m’avoir permis de leur donner un peu de son amour et du mien.

Les visites à domicile sont différentes, il faut beaucoup de discrétion et aussi être fidèle. Le départ d’une personne que nous avons accompagnée, ou la longue maladie d’un ami est toujours une grande souffrance, je prie beaucoup pour elle et les confie au Seigneur qui est LE VISITEUR.
Nous avons aussi des visiteurs indépendants, une jeune fille de 13 ans de la paroisse qui vient deux trois fois par an leur réciter des contes, un jeune papa qui vient les initier à l’internet, une autre jeune qui vient faire des visites. C’est un
bonheur aussi pour ces personnes, la visite d’un enfant, je l’ai vécu avec ma petite fille de 12 ans, leur cœur de maman ou de papa se réveille, ils désirent toucher l’enfant, l’embrasser, lui tenir la main, j étais étonnée de voir que ma petite fille se laissait faire.

Ce sont de très beaux moments pour nous tous. Dieu est vraiment présent.

Vous avez ici dans votre paroisse des visiteuses de malades magnifiques, si vous désirez nous rejoindre adressez-vous à l’une d’entre elles et si vous connaissez des personnes isolées ou malades proposez-leur la visite de Monsieur le Curé ou d’une visiteuse.

Je vous remercie de m’avoir écoutée, bon chemin vers Noël.

Merci Monsieur le Curé de m’avoir invitée.

Yvette E.
Ransbeck , témoignage des 3 et 4 décembre 2011.


 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273