Cours de religion dans l’enseignement officiel primaire : déclaration des chefs de culte

Plus de 90 % des parents souhaitent l’organisation d’un cours de religion ou de morale non-confessionnelle. Ne méritent-ils pas le respect ?

Aujourd’hui, parents comme enseignants lancent des cris d’alarme. Ils demandent que tout soit mis en œuvre pour que ces cours puissent être donnés dans les meilleures conditions. Tant pour la qualité de l’enseignement des religions que pour celui de la citoyenneté. Au nom même du sens de la responsabilité sociale qui habite les enseignants comme les parents.
Chaque enseignant de religion assume en ce moment de lourdes charges d’ajustement, y compris par des pertes d’heure temporaires. Divers ajustements dans les écoles sont encore attendus pour relever ce défi. Ainsi, il nous revient que certains maîtres de religion doivent assurer leurs cours dans 14 écoles (!) ou se voient imposer des horaires impraticables ! Certains d’entre eux n’ont pas encore reçu leurs attributions et leurs élèves attendent.
Pour le bon déploiement de la réforme, et le maintien des dynamiques nouvelles, toutes ces difficultés doivent être résorbées rapidement. Par ailleurs, il apparaît qu’en certains lieux ces difficultés relèvent davantage de stratégies de pourrissement ou d’hostilité de certains PO. Nombre de parents ou d’enseignants ont subi des pressions.
De telles situations, heureusement exceptionnelles, doivent être dénoncées comme inconstitutionnelles, et plus encore comme trahissant un esprit inconciliable avec la citoyenneté. Nous demandons à nouveau que la mise en œuvre des réformes permette effectivement de donner les cours de religion ou de morale non-confessionnelle - plébiscités à plus de 90% par les parents - en veillant à des articulations créatrices des horaires pour les uns et les autres. Les parents le demandent pour leurs enfants !

Mgr. J. De Kesel, Archevêque de Malines-Bruxelles
Le Métropolite Athenagoras, Eglise Orthodoxe en Belgique
Ph. Markiewicz, Président du Consistoire Central Israélite de Belgique
Mr. Salah Echallaoui, Président de l’Exécutif des Musulmans de Belgique
Pasteur S. Fuite, Président de l’Eglise Protestante Unie de Belgique
Dr. Geert Lorein, Président du Synode Fédéral des Eglises Protestantes et Evangéliques,
Chanoine Jack McDonald, Président du Comité Central de l’Eglise anglicane de Belgique,

Contacts presse : P. Tommy Scholtes, 0475 67 04 27
Et les responsables presse de chaque signataire.

La déclaration

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273