Coup de Renouveau sur Wavre

A mi-course de la session Renouveau, une journée d’évangélisation a eu lieu pour la première fois à Wavre ce vendredi 25 juillet. Deux cars venus de Bruxelles ont débarqué devant l’église Saint-Jean-Baptiste quelque cent « missionnaires » répartis en deux autres points stratégiques : Orangerie et Brico.

Pour avoir suivi le groupe descendu à Saint-Jean-Baptiste, on peut imaginer en quoi consiste la démarche d’évangélisation dans les autres quartiers, ainsi qu’à Bruxelles où elle avait lieu également.
Que font ces binômes évangélisateurs qui se sont constitués un peu au hasard, dans le car ou sur le trottoir qui mène à l’église ? On les retrouve dans toutes les tranches d’âge, se montrent volontaires même s’ils n’ont pas beaucoup d’expérience dans l’exercice qui leur est demandé. De l’audace ? Oui, il en faut et même bien dosée, comme l’a souligné Mgr Rey, « l’évêque de St-Trop ». En accueillant les participants, l’évêque de Fréjus-Toulon a insisté qu’il ne s’agissait pas de faire du prosélytisme, les invitant à aborder les personnes avec délicatesse. Ces dernières se sont vues offrir un chapelet, une médaille de la Vierge, à tout le moins une invitation à venir déposer un lumignon devant l’autel ou à se rendre à la veillée du soir. Mais à chacun son histoire et son chemin, il y des refus d’entrer en dialogue, de la méfiance face à ces témoins du christ, de l’indifférence, ou des blessures. Celles et ceux qui ont pris pour eux l’exhortation du pape François à sortir des églises pour aller aux périphéries savent se faire proches des gens, écouter les souffrances, proposer une prière avec respect et amitié.

Talithakoum a embrasé la veillée du soir chauffée par le rythme endiablé des chants et danses de louange. Les invités de l’après-midi n’ont pas regretté ce déplacement qui leur aura fait vivre une veillée pas comme les autres. Mgr Rey a misé sur l’interactivité de la prière à partir d’une réflexion sur les trois être : être reconnu, être relié, être en résilience. Dans l’Evangile, Jésus pose un regard d’amour, un regard qui restaure, qui laisse éclater la lumière, un regard fascinant.
Invitée à fermer les yeux pour penser à ce regard d’amour de Dieu sur nous, l’assemblée a dans un deuxième temps été invitée à donner la main à ses voisins, illustration que nous avons besoin les uns des autres, et enfin à demander la grâce de la résilience afin que le Seigneur vienne transformer nos vies à travers nos échecs. « Dieu nous fait sortir du fatalisme de la résignation, il donne force et énergie pour supporter nos handicaps et faiblesses  ».
Forts de cet enseignement les veilleurs ont prié, confiant leurs faiblesses à Marie ainsi que celles de leurs frères en Syrie, en Irak, au Proche Orient.
La session n’est pas finie, elle se poursuit à Koekelberg samedi 26 et dimanche 27 juillet.

Bernadette Lennerts


Ecouter Mgr Rey entouré de Talithakoum sur la place de l’hôtel de ville
Ecouter Philippe Daloze berger de la session

Voir la galerie photos

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273