Convertis-toi et crois à l’évangile !

Un nouveau Carême commence : comment vais-je le vivre ?

Rappels techniques…

• Carême ?

  • = 40 jours, soit 6 semaines + 4 jours, hors dimanches
  • période qui prépare à la fête de Pâques, la fête la plus importante du calendrier chrétien ; Pâques est l’événement qui fonde notre foi, cela justifie une vraie préparation !
  • L’Église nous invite durant ces 40 jours à pratiquer, du fond du cœur : la prière, le jeûne et le partage.
  • Le premier jour du Carême, c’est le mercredi des Cendres : ce jour-là, j’assiste à une célébration, durant laquelle le prêtre dépose un peu de cendres sur mon front ou sur ma tête en me disant : Convertissez-vous et croyez à l’évangile ! ou Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière !

• Prière

  • je m’associe à la prière de l’Église : par exemple en allant à la messe plus souvent que d’habitude, en prenant du temps en compagnie du Saint-Sacrement, en m’associant à la Liturgie des Heures, en priant le chapelet ;
  • je me plonge (encore plus) dans la Parole de Dieu : par exemple grâce aux lectures quotidiennes de la messe, ou la méditation de l’évangile du dimanche, ou un temps de lectio divina.

• Le jeûne m’ouvre le cœur !

  • Je le pratique (au moins) quand l’Église le demande : le mercredi des Cendres (cette année le 1er mars) et le vendredi saint (14 avril en 2017), en tout cas si j’ai entre 18 et 60 ans, et si je suis en bonne santé (et pas enceinte !)
  • Je me prive volontairement de nourriture, de boisson, d’un plaisir légitime, pour
    • 1) offrir un « cadeau » au Seigneur ;
    • 2) m’associer à tous ceux qui ne mangent pas à leur faim chaque jour ;
    • 3) remplacer le temps consacré à manger par un temps de prière ;
    • 4) apprendre à maîtriser mon corps

• Mon portefeuille s’ouvre (encore plus) aux autres

  • Oui ! Car je ne peux pas oublier mes frères et sœurs moins gâtés que moi. Entraide & Fraternité (et donc l’Église de Belgique) m’invite cette année à aider les paysans du Guatemala, l’un des pays les plus pauvres de notre planète, notamment lors des collectes des 25-26 mars et 8-9 avril.
  • Dynamisés par une philosophie de vie dénommée le buen vivir, les paysans du Guatemala nous invitent, par leur exemple, à cesser de courir derrière le « toujours plus ! », et à nous laisser inspirer par un moins de biens, plus de liens ! Ils nous invitent à découvrir ce mode de vie simple et sobre, en harmonie avec nos frères et sœurs en humanité et avec la nature.
  • Je trouverai sans aucune difficulté une autre manière d’utiliser intelligemment l’argent que je souhaite offrir à moins chanceux que moi.

• Des cadeaux pour Jésus ?

  • Oui, tout ce que je peux / veux offrir au Seigneur pour me désencombrer, me purifier, m’alléger…
  • Par exemple, je demande à un prêtre de m’aider à vivre le sacrement de réconciliation, pour accueillir la miséricorde que Dieu m’offre, bras grands ouverts !
  • Autres exemples ? J’offre le temps (ou une partie du temps) que je consacre à internet, aux jeux (en ligne), à la télévision, aux bavardages inutiles… et je le consacre à un renforcement des relations fraternelles (une visite à une personne malade ou isolée ?) ou à la prière.

Je marcherai plus allègrement vers Pâques !

Saint et heureux Carême !

Quelques documents récents à lire pour approfondir :

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273