Confirmés, les voici envoyés

Comme l’avaient fait avant lui les apôtres, Mgr Hudsyn a imposé les mains sur les confirmands qui eux aussi ont cheminé dans la foi. Ce dimanche 25 mai, c’est en la Basilique Notre-Dame de Paix et de Concorde (Basse-Wavre) que quelque vingt adultes ont reçu le sacrement de confirmation.

L’évêque du brabant wallon a rappelé non sans émotion que la longue et fidèle tradition ayant traversé vingt siècles allait aujourd’hui permettre à vingt adultes de vivre les mêmes gestes que vécurent les premiers chrétiens. « Nous avons besoin des sacrements  » a répété Mgr Hudsyn dans son homélie. Parce que d’une part les sacrements nous révèlent qui est Dieu pour nous, et d’autre part Dieu qui est en nous n’agit pas sans nous.
Transformés par l’Esprit longuement invoqué et chanté, les confirmands ont une mission leur a rappelé l’évêque. « Notre vie reçoit un sens dans la confirmation : là où nous sommes appelés à vivre il s’agit de faire régner l’Esprit du Christ, en sachant que c’est aussi le Seigneur qui vous y envoie. Mais pas seuls : il est avec vous, et ô merveille, il demeure en vous ! Cette part divine en vous, cultivez-là, prenez en soin !  »

Avec des parcours de vie différents, on peut se demander quel est l’élément déclencheur qui a poussé ces hommes et ces femmes à demander la confirmation.
Pour Isabelle Pirlet responsable du Service du Catéchuménat en Brabant wallon, ces 20 confirmations, un nombre qui augmente d’année en année, « ce n’est pas mal pour le Brabant wallon. De plus en plus de chrétiens arrivent à l’âge adulte sans avoir été confirmés, et cela pour une série de raisons : tout d’abord, l’âge de la confirmation a changé, la population étant de plus en plus mobile, beaucoup de personnes sont passées à côté. Si chez certains il y a un vrai désir de s’approprier leur foi chrétienne, pour tous, la confirmation est l’occasion de redynamiser sa foi, de retrouver un souffle, une force d’en haut et d’en être vivifié.  »
La responsable observe des similitudes entre les confirmands et les catéchumènes : les profils de ces adultes sont très divers. Des personnes baptisées dans la petite enfance n’ont aucun enracinement dans la foi, puis un jour ils découvrent ce trésor, et comme les catéchumènes font un long chemin. A côté d’eux, les « recommençants », ils ont été pratiquants, puis ont déserté leur foi et la retrouvent. A l’inverse, des personnes très matures dans leur foi, bien insérées dans une vie de paroisse, découvrent qu’elles n’avaient pas reçu la confirmation et en font la demande." Le mariage est aussi l’occasion de faire le point sur sa foi, c’est ainsi que quatre personnes sur les 20 demandent la confirmation dans le contexte d’un mariage prévu.


Lire l’homélie de Mgr Hudsyn dans le document lié


Ecoutez les témoignages de Fabrice, Fanta, Clarisse et Valérie recueillis à l’issue de la célébration, ainsi que celui d’une marraine de confirmation. Les témoignages sont entrecoupés d’extraits musicaux de l’excellente chorale qui a soutenu la célébration.
Bernadette Lennerts
 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273