Communication pastorale de Mgr Jean-Luc Hudsyn - 11 juin 2012

A vous prêtres, diacres, animateurs pastoraux, chrétiens qui portez le souci de notre Eglise en Brabant wallon

Chers amis,

Il y a un an, je vous avais fait part de quelques orientations que je confiais à votre réflexion, à votre créativité et à votre prière pour cette année pastorale 2011-2012.
Dès avant la rentrée pastorale de septembre prochain, je voudrais faire le point sur la manière dont ces orientations ont été travaillées et comment divers « chantiers pastoraux » en assureront le suivi. J’évoquerai aussi quelques initiatives parmi d’autres qui jalonneront l’année qui vient.

I. Les chantiers pastoraux pour 2012-2013
1. La pastorale des jeunes
Comme cela lui avait été demandé, le service de la pastorale des jeunes a mené cette année une réflexion approfondie sur les options à prendre pour proposer la foi à davantage de jeunes : en particulier, offrir à ceux qui le désirent ce que j’avais appelé des « auberges de jeunesse sur leur chemin d’Emmaüs » qu’il faudrait créer dans les différents doyennés du Brabant wallon.

Un travail considérable a été fait par une commission regroupant des animateurs de jeunes venant de différentes paroisses et communautés avec l’aide de personnes-ressources (Olivier Servais - Yvette Chabert). Trois documents ont été élaborés : 
- un état des lieux de la pastorale des jeunes en Brabant wallon
- une étude sur les jeunes d’aujourd’hui
- un pré-projet sur la mission de l’Eglise auprès des jeunes dans notre vicariat

A partir de là, une assemblée de tous les responsables en pastorale des jeunes du Brabant wallon - prêtres et laïcs - sera convoquée le 10 novembre 2012 à Louvain-la-Neuve. Ce sera une étape de participation importante en vue de définir concrètement les modalités d’une pastorale des jeunes renouvelée en direction des paroisses, des écoles et des mouvements. A partir des travaux de cette journée, un document pastoral sera publié. Durant le second semestre 2012-2013, nous irons vers les divers acteurs pastoraux concernés en les sensibilisant aux enjeux des décisions prises et en expliquant les mises en œuvre souhaitées.
2. L’initiation chrétienne des enfants
En janvier 2012, durant leurs journées de travail annuelles, les évêques de Belgique et plusieurs théologiens ont réfléchi à l’initiation chrétienne des enfants. Ces journées d’étude rejoignent la réflexion menée par le service de la catéchèse du Brabant wallon avec les catéchistes-relais des divers doyennés. 

On perçoit en effet de plus en plus la nécessité de revoir le dispositif actuel de la catéchèse de l’enfance en paroisse. Reprendre tout ce qui donne du fruit mais prendre en compte aussi les questions nouvelles rencontrées par les équipes de catéchèse. Par exemple : des situations personnelles très diversifiées par rapport à la foi tant chez les enfants que chez leurs parents ; la coupure entre la première communion et la catéchèse en vue de la profession de foi et de la confirmation ; la manière de concevoir et de mettre en œuvre ce qu’on appelle une « initiation » à la foi (plus large qu’une simple préparation à des sacrements) ; la place du dimanche, de la liturgie et de la communauté paroissiale en catéchèse ; la question des rythmes, des âges et l’implication des familles… Sans compter d’autres questions de fond sur ce que sont les sacrements ; le lien qu’ont entre eux baptême, confirmation et eucharistie ; la question des méthodes et de la pédagogie.

Les vicariats de Bruxelles et du Brabant wallon se sont rencontrés et vont mettre en commun leurs ressources pour élaborer une proposition commune d’un parcours continu d’initiation chrétienne des enfants entre 7/8 et 11/12 ans. Ce parcours d’initiation à la foi sera suivi alors par des offres diversifiées pour « grandir dans la foi » dont la pastorale des jeunes prendra le relais.

La mise en œuvre sera progressive. En ce qui concerne l’année 2012-2013, notre objectif est de rencontrer les équipes de catéchèse pour présenter, expliquer, réfléchir ensemble dans la concertation et sans précipitation.

L’enjeu, c’est de donner sens et qualité à un éveil de la foi et à une initiation chrétienne qui prennent au sérieux les enfants et les parents d’aujourd’hui dans leur diversité. De trouver les chemins les meilleurs pour leur donner le goût de la Bonne Nouvelle du Christ. Cela demandera une adaptation, des déplacements, des changements mais aussi de la foi, de l’espérance, de l’enthousiasme de la part de tous les partenaires de la catéchèse. Ensemble nous mettre à l’écoute des appels de l’Esprit pour remplir le plus adéquatement possible cette mission que le Christ nous confie et qui touche à l’avenir de l’Eglise et à la transmission aux nouvelles générations des trésors de notre foi.

3. Les catéchèses communautaires - les « Dimanche autrement »
Comme je l’avais souhaité, des paroisses ont expérimenté des temps forts de catéchèse communautaires mêlant les générations et organisées certains dimanche matin ; elles se terminent par l’eucharistie suivie d’un temps convivial. On les appelle souvent les « Dimanches autrement ». Les évaluations en cours montrent combien ces expériences ont été fécondes et très porteuses pour ces paroisses. Elles sont de plus en plus reconnues comme un des ingrédients riche de sens d’une catéchèse ‘pour tous’ renouvelée. Je désire que ces initiatives se multiplient et je demande aux doyennés d’y veiller avec l’aide du service de la catéchèse.

4. La pastorale des paroisses
Au mois d’avril dernier, le collège des doyens a fait une session de deux jours au monastère d’Hurtebise sur la manière de donner un nouvel élan aux paroisses du Brabant wallon. Nous n’avons pas chez nous à faire face dans l’urgence à un manque de prêtres. Nous ne devons pas aller vers la création de regroupements de paroisses démesurés. Nous avons d’abord pris le temps de réfléchir en profondeur aux objectifs d’une pastorale territoriale et à sa mission aujourd’hui et chez nous : comment être une Eglise de proximité, fraternelle, joyeuse de sa foi, qui propose le Christ largement et avec à propos, qui rayonne l’Evangile au cœur d’une région et d’une province en pleine évolution ? Car l’enjeu essentiel c’est la vocation missionnaire de l’Eglise : faire signe de façon visible, proche et pertinente ! Des lieux d’Eglise qui donnent le goût de se (re)mettre à vivre à la suite du Christ…

Cette réflexion est en cours et dans le courant de l’année 2012-2013, là aussi les prêtres, les diacres et les laïcs engagés dans la vie des paroisses seront rencontrés pour les rendre participants à cette recherche. Des accents déjà se dégagent. J’en cite deux :

 Pour mieux donner le goût de vivre du Christ, mettre en réseau plusieurs paroisses :
 collaborer ensemble chaque fois que cette mise en commun des charismes et des ressources permettra de proposer la foi et de l’expérimenter avec plus de qualité et de sens

 Pour manifester une Eglise de communion, porter la mission ensemble :
 entre prêtres : en créant des équipes de prêtres où on se partage les tâches en fonction des charismes de chacun ; en prenant aussi le temps d’une vie fraternelle et de prière - certaines nominations pour la rentrée vont mettre cela en œuvre
 entre prêtres, diacres, animateurs pastoraux et laïcs : au sein d’équipes d’animation pastorale repensées en fonction des réseaux de paroisses indiqués plus haut
 entre les paroisses, les autres réseaux pastoraux (écoles, maisons de repos, hôpitaux, prisons), les communautés et les mouvements : dans la complémentarité et l’échange de ce que chacun peut apporter aux autres

II. Des initiatives qui jalonneront l’année 2012-2013

1. La lettre des évêques : « Etre chrétien aujourd’hui »

Dans le cadre de l’Année de la foi annoncée par le pape Benoît XVI, les évêques de Belgique vont faire parvenir une lettre intitulée : « Etre chrétien aujourd’hui ». Elle arrivera aux responsables pastoraux pour le 1er septembre. Je vous invite à la lire et l’approfondir au sein des équipes d’animation paroissiale et en conseil décanal. Elle pourra inspirer le programme de rencontres d’Avent ou de Carême que beaucoup de paroisses ou de secteurs de paroisses organisent.

2. Les 50 ans du vicariat

En 1962, le Cardinal Suenens a organisé le diocèse de Malines-Bruxelles en vicariats territoriaux. Nous célébrerons ces 50 ans du Vicariat de trois manières :

 Une exposition : intitulée « Hommes et femmes au service de l’Evangile » organisée par le Vicariat conjointement avec le CHIREL BW, elle se déroulera du 8 au 15 septembre à la chapelle Notre-Dame du Marché à Jodoigne et portera entre autres sur la manière dont les grandes orientations du Concile Vatican II ont été mises en œuvre dans la vie du Vicariat du Brabant wallon depuis 50 ans.
_ Un concert : le samedi 15 septembre à 20h dans l’église Saint-Médard à Jodoigne. Les bénéfices iront au diocèse de Jérémie en Haïti.
_ Une fête des familles : le dimanche 18 novembre dans la collégiale de Nivelles. Une Eucharistie à 15h suivie d’animations en lien avec de nombreuses associations et mouvements. Vous en serez largement informés et je compte sur vous pour diffuser cette information autour de vous.

3. Un nouveau site internet

Un nouveau site internet du vicariat est en pleine élaboration. Entièrement relooké, il répondra mieux aux diverses remarques et demandes qui nous ont été adressées. Il devrait faire son apparition sur le net aux environs de septembre-octobre.

4. Les 50 ans de Vatican II et la formation permanente

Le Concile Vatican II s’est déroulé de 1962 à 1965. Une eucharistie en mémoire des 50 ans de l’ouverture du Concile sera célébrée le dimanche 21 octobre à 15h en la Cathédrale de Bruxelles et j’y invite tous les responsables pastoraux du vicariat.

Dans le cadre de ces 50 ans, le service de formation organisera une session itinérante qui fera le tour des doyennés sur quatre ans. Quatre rencontres consacrées chacune à un des grands textes du Concile : l’Eglise - la Parole de Dieu - la liturgie - le rapport au monde. Moyennant quelques compléments, ces sessions feront partie de la formation permanente des prêtres, diacres et animateurs pastoraux en paroisse. Les premiers doyennés qui accueilleront cette formation seront les doyennés de Braine et de Waterloo d’octobre à janvier. 

J’en profite pour vous informer d’autres activités de formation permanente déjà programmées :
_ « Parler de Dieu quand tant de religions se côtoient » - un colloque organisé par le CEP le mardi 16 octobre de 9h30 à 16h à Louvain-la-Neuve
_ Une session pour les prêtres venus d’autres pays et insérés chez nous depuis 2008 - les 19 et 20 novembre à Fichermont
_ « Nouveaux défis pour la solidarité en Eglise » - le mardi 27 novembre à Fichermont
_ « Un regard chrétien sur l’homme contemporain en lien avec Gaudium et Spes » : une session organisée pour les prêtres par le diocèse - du 7 au 10 janvier 2013 à Ciney
_ « Quelle réponse pastorale donner aux nouvelles quêtes spirituelles ? » - journée à LLN organisée conjointement avec la Faculté de théologie - le mardi 22 janvier 2013

5. Pastorale Familiale et préparation au mariage

Une nouvelle équipe de pastorale familiale est en cours de constitution. Elle commencera bientôt sa mission avec un cahier de charge élaboré dans la ligne des réflexions menées cette année sur ce sujet par le Collège des doyens et le Conseil presbytéral. En particulier, un objectif qui a été demandé de façon prioritaire : repenser la préparation au mariage dans le vicariat en lien avec les instances qui ont de l’expérience en ce domaine.

Les objectifs et les initiatives ne manquent donc pas pour l’année, et même, les années… à venir ! Je suis très reconnaissant envers tous les collaborateurs du Vicariat, en particulier ces collaborateurs plus proches que sont les doyens, les services pastoraux et le conseil vicarial, pour l’élan et la générosité avec lesquels tous se sont investis dans les premiers travaux de ces « chantiers pastoraux ». J’apprécie beaucoup la manière dont cela se fait : dans le dialogue, la confiance, une vraie fraternité, une joie de collaborer qui sont autant de signes qui régulièrement me font dire, comme Saint Jean devinant le Christ à l’œuvre sur le rivage : « C’est le Seigneur ! » (Jn 21,7)

Il nous attend tous pour œuvrer avec Lui et préparer avec Lui de quoi nourrir ceux à qui Il veut dire aujourd’hui encore : « Venez manger » (Jn 21,12). Lors de sa première réunion, le nouveau conseil pastoral qui rassemble des chrétiens d’horizons et d’engagements très divers a souligné avec beaucoup de justesse, à mes yeux, combien grande était l’attente d’un nouvel élan pastoral et missionnaire pour le Vicariat. Beaucoup de chrétiens - jeunes et adultes - sont en situation de survie dans certaines paroisses. Beaucoup sont en manque de nourriture pour leur foi, leur vie spirituelle, leurs engagements. Trop de précarités, de marginalités sociales ou ecclésiales ne sont pas prises en compte. Les attentes de fraternité et de spiritualité sont grandes. Encore faut-il davantage « aller vers », faire preuve d’hospitalité. Annoncer mais non sans écouter et rencontrer.

Pour le faire à la façon dont le Christ veut allumer ce feu de braise pour aujourd’hui (Jn 21,9) reconnaissons humblement que cela demande à tous d’acquérir des compétences. Mais pas sans nous laisser toucher fondamentalement par cette question essentielle qu’Il pose à Pierre dans la suite du même récit : « Pierre, m’aimes-tu ? ». C’est ce lien intime qui sera la source de notre joie, de notre confiance et de notre unité. Ce lien de communion, avec Lui et entre nous, indispensable « pour que le monde croie ! » (Jn 17,21)

+ Jean-Luc Hudsyn


 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273