C’est très Claire, c’est François le coupable

Comédie burlesque avec la compagnie CatéCado - dimanche 29 mars à La Hulpe

Nous sommes à Assise, superbe ville d’Ombrie (Italie). Une ville où, depuis quelques années, se déroulent des événements étranges. Un jeune bourgeois, François Bernardone, fils d’un richissime marchand de tissus précieux, a renoncé à sa richesse, à sa famille, à son avenir prometteur. Sur la place publique, devant la cathédrale Saint-Ruffin, il s’est dépouillé de tout et est parti vivre dans la pauvreté et la prière. Son idéal a fait des émules. Bientôt d’autres jeunes bourgeois, des jeunes nobles, puis d’autres, en grand nombre, rejoignent François dans une vie communautaire de prière, de partage, d’accueil des plus démunis ; c’est une vie joyeuse et profonde. La spiritualité franciscaine est née à l’imitation de Jésus-Christ, l’Evangile est vécu radicalement.

1212. Toujours à Assise. La très noble et très connue famille de Favarone d’Offreduccio sort triomphalement de la cathédrale Saint-Ruffin en ce jour du dimanche des rameaux qui ouvre la semaine sainte. Favarone exulte. Sa fille, Claire, s’est illustrée de façon magistrale. Alors que tous ont été chercher leurs rameaux en s’avançant auprès de l’évêque, celui-ci s’est personnellement déplacé pour remettre les rameaux à Claire. Elle était restée à sa place.
Favarone d’Offreduccio a bien perçu que toute la ville a remarqué ce fait. Il pourra marier Claire à un très haut parti, s’associant ainsi à une autre famille de haut rang.

Ce que Favarone ignore, c’est que sa fille, loin de vouloir se marier, est séduite par la vie menée par François et ses frères. Elle a vu François et sa communauté venir quémander des vivres pour les partager. Elle a entendu François prêcher dans la cathédrale. L’évêque d’Assise, en effet, l’a ordonné diacre pour qu’il puisse annoncer librement et pleinement la Parole de Dieu. Le pape Innocent III a reconnu officiellement les règles des franciscains.

Claire d’Assise se prépare en secret à quitter sa famille, le palais familial, ses richesses et l’avenir prévu par son père, pour rejoindre la communauté de François et plus tard fonder les communautés féminines basées sur la même spiritualité franciscaine. Ce seront les Clarisses.

Elle franchit le pas, en cette même nuit des rameaux, au début de la semaine sainte 1212.
La pièce « C’est très Claire : c’est François le coupable ! » va faire vivre de manière burlesque, c’est-à-dire emprunte d’exubérance, d’humour et de grande profondeur, la réaction de la famille d’Offreduccio, de leurs serviteurs et de leurs conseillers : un couple de troubadours.


Date : Dimanche 29 mars à 15h Lieu : Eglise Saint-Nicolas de la Hulpe Info : Secrétariat paroissial – 02/652.24.78
 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273