Bulletin de liaison n°7

Les bénévoles dans la lutte contre la pauvreté

L’étymologie du mot bénévole, vient du latin « benevolus » qui signifie « bonne volonté » ; le bénévole s’en-gage librement, dans une action non rémunérée, au profit de l’intérêt général.
Vouloir aider l’autre sans rien attendre en retour fait partie de nos traditions depuis des générations. Initié par l’Eglise, grâce aux écoles, hôpitaux ou orphelinats, le bénévolat, a pris de l’ampleur grâce aux laïcs in-vestis.
Actuellement, le moteur des bénévoles c’est avant tout, donner de son temps, avoir un but, faire quelque chose pour autrui. Le bénévolat constitue une force majeure, qui nourrit la société civile et renforce la solida-rité. De nos jours, de plus en plus de personnes comptent sur les bénévoles pour améliorer leurs conditions d’existence. Dans les actions de solidarité, de charité, les bénévoles se trouvent parfois confrontés à des si-tuations de vulnérabilité, qui peuvent être aiguës, déstabilisantes ou dramatiques. Les associations ont besoin de bénévoles, beaucoup d’entre elles ne fonctionnent qu’avec et grâce à eux.
Toutefois, le bienfait du bénévolat ne va pas qu’à la société. Beaucoup de témoignages le confirmeront ;
« le bénévole reçoit beaucoup plus qu’il ne donne ». Le bénévolat est enrichissant pour celui qui s’y consacre ; il permet de se sentir utile, de créer des liens, de participer à l’amélioration de la société, de lutter contre les inégalités, d’actualiser les connaissances Nous sommes reconnaissants aux bénévoles pour leur engagement et leur dévouement au profit des plus faibles.

Catherine

Pour lire l’intégralité de ce bulletin

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273