Au revoir à Mgr Léonard - Nivelles 06 décembre 2015

C'est en la collégiale Sainte-Gertrude que les chrétiens du Brabant wallon ont dit au revoir et merci à Mgr Léonard. Mgr Jean-Luc Hudsyn s'est fait leur porte-parole.

Cher Monseigneur Léonard,
Cher André,

Le 7 mars 2010, le jour où tu étais accueilli ici comme nouvel archevêque, une grande bannière était suspendue avec les mots : « Je crois ». C’était l’année pastorale consacrée au Credo.

Au moment de célébrer cette eucharistie d’action de grâce maintenant que prend fin ta mission d’archevêque, je ne vais pas entrer dans un bilan d’activités : bien des choses ont déjà été dites et écrites à ce sujet.

Je ne vais pas évoquer non plus tout ce que les chrétiens du Brabant wallon ont découvert et reçu de toi au fil de ces années : d’autres le feront en fin de célébration.

Je voudrais simplement te dire d’abord mon merci personnel pour avoir pu partager avec toi ton ministère d’évêque. Ce n’est pas un ministère tous les jours facile… mais, on peut se le dire entre nous, c’est quand même le plus beau ministère du monde !! Au nom de tout le Peuple de Dieu en Brabant wallon, je t’adresse aussi notre merci à tous pour le pasteur que tu as été auprès de nous.

S’il y a une vertu théologale qu’on peut mettre en avant chez toi, ne serait-ce pas la foi ? Ce « Je crois » écrit en grand, lors de ton accueil ici, évoquait éloquemment l’homme de foi que tu es, habité par ce Credo que tu n’as eu de cesse d’expliquer, d’actualiser et même de mimer dans nos communautés et nos célébrations. Il y a 15 jours, lors de notre accueil par le patriarche de Constantinople, nous avons eu l’occasion d’aller tous deux justement à Nicée. Moment ô combien émouvant de pouvoir être là, au lieu même où ce Credo a été promulgué. Et je me suis dit qu’il est vraiment le cœur de ta foi, et de ton être, et de ta prière.

S’il y a un sacrement qui t’est cher, ce serait évidemment l’eucharistie. Tu la célébrais avec soin et avec cœur. Tu voulais nous partager ce que tu y trouvais toi-même : présence et don ; le oui de Dieu et le nôtre ; communion et envoi en mission ; adoration et service du frère.

S’il y a un mystère qui te tient à cœur : c’est bien celui de la vocation. Vocation au mariage, vocation des prêtres ; vocation à la vie consacrée ; vocation des diacres, des laïcs, des femmes, dans le monde et dans l’Eglise. A chacune de tes visites pastorales, tu nous as invités à prier pour cela.

S’il y a une vertu dont tu as fait preuve : c’est quand même le courage. Tu es arrivé à un moment tourmenté dans la vie de notre Eglise. Tu as dû faire face aux polémiques, aux interprétations, au jeu médiatique. Tu n’es pas du genre à te dérober… Mais cela laisse des traces et, sans doute, des blessures secrètes.

Enfin, s’il y a une figure biblique qui te parle tout spécialement : c’est Marie. Avec elle, tu as dit oui, à cette mission d’archevêque. Avec elle, tu dis oui maintenant à cette déprise de ta charge. Et tu vas aller bientôt habiter dans un des lieux où la Vierge est aimée et priée : près du sanctuaire de Notre-Dame du Laus dans le diocèse de Gap. Tu y vas pour être humblement au service des pèlerins.

N’oublie pas là-bas de prier Marie pour nous, Eglise en Brabant wallon. Prie avec elle les mots de ta devise épiscopale : « Viens, Seigneur Jésus ! » Oui, que le Seigneur vienne pour toi. Et prie pour qu’Il continue de venir faire sa demeure en ce Brabant wallon qui te dit cet après-midi sa reconnaissance.

+ Jean-Luc Hudsyn


Vous trouverez les photos dès demain dans la galerie Flick’r.
 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273