Archevêché : Joie et célébration familiale

Une foule recueillie se pressait à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule ce dimanche 19 juin pour entourer les nouveaux diacres de l’archevêché de Malines-Bruxelles. Deux pères ordonnés diacres permanents, voilà qui n’est guère ordinaire par les temps qui courent.

La célébration fut simple, à l’image de Jacky et Vincent, ces deux hommes qui ont accueilli leur mission avec confiance et sérénité. Jacky Trifin a rappelé combien la mort et le deuil d’êtres proches avaient marqué son parcours personnel : « je voulais donner un sens à leur mort, à ma vie », a-t-il confié, après avoir rappelé qu’il n’y a « pas de hiérarchie dans les pas ». L’essentiel est donc de se mettre en route, d’oser suivre son appel.
Vincent Kervyn de Meerendré (à gauche) s’est, pour sa part, souvenu de ses jeunes années dans une famille croyante. Une atmosphère propice aux vocations. Et tous deux de remercier chaleureusement leurs épouses, qui n’ont pas hésité à les accompagner dans leur engagement, qui les mène à présent à l’ordination. Sandrine et Marie irradiaient de bonheur, témoignant par leur présence souriante et émue combien cet engagement religieux est aussi celui de leur couple et pas seulement celui d’un mari. Partie prenante, elles se sont avancées devant l’autel aux côtés de leur mari, avant de s’effacer au moment solennel de l’engagement. La présence des enfants et petits-enfants, avec trois petits-fils du côté de Vincent et Marie, a également égayé le déroulement de la célébration. Des enfants qui avaient manifestement participé aux préparatifs, allant jusqu’à imaginer de délicates attentions.

« Toute l’Eglise est concernée quand quelqu’un est ordonné », a souligné Mgr Jozef De Kesel, « l’Eglise n’est pas un monde à part, elle est profondément liée au monde. A notre époque, comme au temps de Jésus, il ne va plus de soi d’être disciple de Jésus. » D’où l’importance primordiale des diacres, ces témoins engagés dans la société.
La complicité de Jacky et Vincent a contribué à renforcer l’esprit d’unité qui prévalait dans l’assemblée. Conscients de l’importance de l’engagement auprès des plus jeunes, ces pères de famille sont impliqués auprès des scouts et du Patro ; ils ont eu la joie de voir de nombreux jeunes participer à l’après-midi. Et parmi les chants, celui de la promesse a résonné au cœur de la cathédrale, rappelant, pendant la vêture des diacres, la fidélité à Dieu.
C’était somme toute une atmosphère quasi-bucolique au cœur de Bruxelles, puisque des aubettes régalaient les invités de cette fête aux tonalités résolument familiales. Pour les paroissiens de Ramillies, un bus avait même été prévu, histoire de vivre en communauté cet événement. Car l’engagement d’un membre de la communauté porte l’ensemble des fidèles. La preuve en sera donnée à Jacky et Vincent la semaine prochaine, dans leur unité paroissiale respective.

CathoBel/Angélique TASIAUX
© photo CathoBel

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273