Accompagner la personne dépressive

Deux très belles conférences sur l’accompagnement de la personne âgée et/ou dépressive ont été données, au mois de mars 2017 par Nathalie DEGROOTE, psychologue. L’une au Vicariat de Wavre, et l’autre en l’Eglise Ste-Anne de Waterloo. De nombreux prêtres et visiteurs étaient présents.

Nous ne ferons pas ici un résumé de cette riche conférence mais relèverons juste quelques points mis en évidence par Nathalie et qui nous ont touchés.

Accompagner l’autre c’est « marcher avec », servir, ne pas donner de solution, écouter, ce peut être « juste, permettre à l’autre de SE DIRE ». N’oublions pas que nous accompagnons une personne « en vie » et que la personne âgée et/ou dépressive est tout d’abord UNE PERSONNE A PART ENTIÈRE et non pas quelqu’un enfermé dans une étiquette « âgée » ou « dépressive » ou … Il est donc important d’en tenir compte lors de nos visites, à travers nos mots, notre regard, notre présence.

Nathalie nous a rappelé combien il est important d’être vrai et authentique dans nos échanges avec ces personnes, « osons parler avec notre cœur et nos tripes » nous dit-elle, et acceptons « INCONDITIONNELLEMENT » l’autre.

Elle nous rappelle la nécessité de travailler dans le besoin de l’autre et de ne pas nourrir la plainte. Lorsque la personne se plaint, transformons la plainte en demande, voyons de quoi la personne a besoin et si, par exemple, elle manifeste vraiment le besoin de se plaindre, acceptons-le simplement, c’est son besoin du moment. Questionnons-la pour obtenir des précisions sur ce qu’elle veut dire : par exemple, si elle me dit « je ne sers plus à rien ! », nous pouvons lui demander de nous préciser ce que cela veut dire pour elle et vérifier si nous comprenons bien ce qu’elle veut nous dire.

Elle nous invite à miser sur les compétences de l’autre et pas sur ses incompétences, « qu’est que qui pourrait vous apaiser ? qu’est ce qui habituellement vous donne du confort ? ….. »

Accompagner sereinement c’est aussi se connaître soi-même, nous dit-elle : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même », nous devons veiller à ce qui se passe en nous, à ce qui nous motive à faire ce travail ….apprendre à s’écouter soi-même avec honnêteté, je ne peux pas entrer en relation sans être disponible à moi-même.

Nous terminerons ce petit résumé par cette très belle image que nous a partagée Mgr Hudsyn au cours d’un enseignement et reprise par Nathalie Degroote : « Si vous êtes sage, vous serez semblable au bassin d’une fontaine, et non à un simple canal : celui-ci répand l’eau autour de lui presque en même temps qu’il la reçoit, alors que le bassin ne se répand que quand il s’est rempli lui-même à la source. Il donne et partage de son trop-plein »

Reportage photo de cette conférence

Et encore quelques photos de cette après-midi

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273